Nouvelles techniques de modification génétiques News

ekah
 

À l’occasion de l’Assemblée des délégués d’automne de Bio Suisse du 16 novembre 2022 à Olten, des spécialistes du secteur bio ont exigé que les nouvelles techniques génétiques soient traitées dans le cadre de la Loi sur le génie génétique. La Fédération veut prendre une décision à ce sujet d’ici au printemps.

ekah
 

L'Assemblée citoyenne pour une politique alimentaire recommande de maintenir impérativement le moratoire sur les OGM et demande de renoncer aux manipulations génétiques sur les plantes et les animaux. Il met en garde contre des dangers tels que la propagation de gènes modifiés par pollinisation par le vent aux d'autres voies de dispersion et la problématique du monopole et du lobbying de l'industrie agricole. Les citoyens veulent une production durable, diversifiée et locale, ainsi que de nouvelles formes de systèmes de production agricole basés sur des structures paysannes locales et diversifiées, sans dépendance vis-à-vis des grandes entreprises.

ekah
Changement climatique, agriculture et rôle des biotechnologies », 2022 (CENH)

 

Du point de vue de la Commission fédérale d'éthique pour la biotechnologie dans le domaine non humain (CENH), l'agriculture doit contribuer davantage à la réduction des émissions nocives pour le climat que ce que la politique lui impose aujourd'hui. On attribue souvent aux nouveaux procédés de génie génétique un rôle central pour atteindre les objectifs de réduction nécessaires de toute urgence. En revanche, une nette majorité de la CENH estime que le potentiel de ces procédés est trop faible pour contribuer de manière significative à l'adaptation nécessaire de l'agriculture dans le délai restreint imparti. La Suisse s'est engagée dans l'accord de Paris sur le climat à fournir une contribution appropriée à la limitation du réchauffement global. Compte tenu des scénarios de dommages liés au changement climatique, la CENH estime qu'il serait éthiquement inacceptable de ne pas atteindre ces objectifs.

Aerial drone image of fields with diverse crop growth based on principle of polyculture and permaculture - a healthy farming method of ecosystem

 

Le 25 juin, le Conseil fédéral a adopté le rapport sur l'orientation future de la politique agricole en Suisse. L'orientation générale vers une agriculture plus durable est en principe à saluer. La SAG conteste toutefois que des solutions techniques rapides puissent ouvrir la voie à la durabilité. Un changement de paradigme vers la durabilité nécessite une analyse approfondie des causes des problèmes actuels de l'agriculture, comme le souligne le rapport dans la perspective de la réduction de l'utilisation des pesticides par les collaborateurs de l'Institut pour l'environnement et les ressources naturelles (IUNR). Dans ce cas, un traitement des symptômes à l'aide d'organismes génétiquement modifiés n'apporte aucun remède, mais ne fait que créer de nouveaux problèmes (p. ex. des pesticides encore plus toxiques).